concert de soutien à la Makhno à l’Usine de Genève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

concert de soutien à la Makhno à l’Usine de Genève

Message  LeRuclon le Lun 11 Nov 2013 - 22:35

Soirée de soutien aux expulsé-e-s du squat de Chavannes-de-Bogis ce mercredi 13 novembre


Voilà tout juste une semaine, le Ruclon à Chavannes-de-Bogis, la ferme squattée depuis le début de cette année, se fait évacuer de force par près de 100 personnes. Flics, douaniers, pompiers, déménageurs, maçons et autres ferrailleurs dont Patrice Lude.
Depuis le 15 septembre un ordre d’évacuation avait été donné par le syndic de Chavannes-de-Bogis, Pierre Stampfli. Les principaux intéressés, les résidents du lieu ont été jetés à la rue, sans aucun préavis, ni aucune lettre, alors que depuis ladite date, la police est passée plus de 2 fois nous visiter. Le jour de l’évacuation la police a jeté à la figure des occupants cette lettre vieille de presque deux mois.

9 véhicules dont 5 caravanes ont été confisqués par Patrice Lude, ferrailleur du canton de Vaud et néo-collabo, il demande 450.- par caravane en ajoutant 27.- par jour de bénéfices.
Une grande partie de nos affaires personnelles et communes ont été emmurées et sont inaccessibles. Le notaire a dû juger que nos vies personnelles ne comptent pas beaucoup, dans certaines chambres rien n’a été sorti, certaines personnes arrêtées se sont retrouvées à la rue sans rien…
A l’heure actuelle, nous n’avons toujours pas trouvé de situation de relogement, c’est une trentaine de personnes qui ont été jetées à la rue.
Il y avait un atelier vélo, un cinéma, un bar, un labo photo, un atelier véhicule, une salle de concert, un atelier sérigraphie, un magasin gratuit et deux sleepings.

Les journaleux de merde dans leur torchon ont écrit que nous faisions des feux à l’intérieur du bâtiment (sic) en essayant de nous faire passer pour des fous dangereux vivants dans des lieux insalubres et capables de nous auto-immoler. Des feux nous en faisions, bien évidemment à l’extérieur et notamment pour le 1er août J
Nous remercions la police, le syndic de Chavannes et tous les braves gens bien intentionnés qui approuvent cette évacuation, de nous avoir expulsés pour notre sécurité en début de période hivernale.
Légale ou illégale cette évacuation, pour le moment ce n’est pas ce qui compte le plus. Pour nous ce qui est important est de se serrer les coudes, et merci à ceux qui étaient là pour nous aider à récupérer Guillaume, les chiens et chiots, poules et coq. Désolés pour les couchsurfers qu’on n’accueillera pas plus longtemps.
Ce que nous gardons en tête c’est que les autorités peuvent détruire à coup de pelleteuse et de flics les dizaines de mois de vie collective, que vivre un peu plus libre est un prix que nous ne voulons pas payer. Que brûle Chavannes-de-Bogis, que soient pendu le maire et ses sbires sur la place du village. Que crève la police. Longue vie à l’esprit du Ruclon. Nous n’en resterons pas là !
Pas de justice pas de paix.

Un grand merci à la Makhno, le théâtre de l’Usine, Labrick et tous les autres amis pour leur soutien et toutes les personnes qui sont avec nous.

Mercredi soir 13 novembre, concert de soutien à la Makhno à l’Usine de Genève place des volontaires, avec Trepanation (Lau) Grindcrust, et Dj Tolo (BoBo-Dioulasso) antiGoa


Viendez nombreux et on y brûlera le vieux monde en mangeant des sandwichs prix libre

PS : pensée à
La Gang-graine de LEO à Avignon expulsée sans ménagement le 5 novembre, ils avaient aussi des animaux. Etaient en lutte contre la bétonisation et la commercialisation des terres pour se déplacer toujours plus vite.

Le Gésus de Bruxelles, 130 sans abris, sans papiers. 200 flics ont parqué les gens dans un stade, comme du bétail pour les trier en fonction de leur « légalité » sans égard envers les nombreux enfants qui se souviendront certainement toute leur vie des pratiques de tonton-schmidt.

NI OUBLI NI PARDON, on est des millions a vouloir faire tourner la roue dans l’autre sens, et on préfère être à la rue que comme des lions en cage. Y a pas de frontières à notre colère ni à notre amour, on reconstruira nos rêves sur les cendres du capitalisme et sur les cadavre des petits soldats.

V
avatar
LeRuclon

Nombre de messages : 29
Age : 6
Localisation : Chemin du Repentance 9 1279 Chavannes-de-Bogis
Date d'inscription : 18/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://radar.squat.net/index.php?mode=details&what=0&pro

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum